“Je connais par cœur ce bout de bitume qui supporte le rythme de mes trajets quotidiens, il dessert tous les endroits. Cette langue de trottoir étire invariablement son chemin dans toute la ville. Pour moi il en est tout autrement, dans cette agglomération de parallélépipèdes, j’alterne régulièrement entre le raccourci d’étourdi et la ligne droite d’homme pressé. Ma faute, non ! Mais celle de ces centaines de panneaux indiquant les quatre coins d’arrondissements, de quartiers, de rues, ou d’édifices…
Cette foule de signalisations me scandent continuellement la bonne direction, car tous les chemins mènent à notre destination. Oui, mais lequel ?
Ils nous l’indiquent, mais ne nous le qualifie pas (rapide, agréable, touristique, festif…). Chacun fait donc son choix, ayant son humeur et ses besoins pesant dans la balance de sa décision. Alors je me noie dans ce flot incessant de personnes. Brouhaha écume sonore amplifiant cette sensation de flottement, d’où quelques pics de cris ou de klaxons s’extirpent du plat. Et tout d’un coup, une vague de regards suit cette sirène crachant son très peu mélodique signal. Une ambulance poinçonne la routine sonore.”

Topographie sonore est un projet qui tend à matérialiser cette urbanisme invisible qui caractérise une ville, son environnement sonore. Consensuellement la ville se vit par la vue pourtant son environnement sonore la qualifie, lui donne une texture et une identité particulière. Le bruit en ville est généralement pour les citadins un élément justifiant la qualité d’un lieu. On se rend dans un parc parce qu’on souhaite être au calme loin du brouhaha du trafic. On apprécie fortement de se balader le dimanche dans un marché car bien qu’il soit bruyant, les cris des commerçants vantant les mérites de leurs produits font partie intégrante de l’ambiance recherchée. Le projet propose ici une autre manière de déambuler, d’appréhender un quartier, de le redécouvrir à travers un environnement sonore qui lui est propre.

Colonne sonore:
Sculpture interactive fluctuant physiquement aux variations de l’environnement sonore du lieu.

Sonar sonore:
Indicateur matérialisant physiquement le son des éléments interférant dans un environnement sonore urbain.

Carte d’orientation sonore:
Carte d’orientation quantifiant l’intensité sonore d’un lieu par une échelle de couleur et le qualifiant grâce à la possibilité d’écouter le son du lieu en direct.

Ces trois objets indépendants bien qu’étroitement liés ont pour rôle de matérialiser graphiquement et physiquement l’environnement sonore d’un lieu permettant à l’utilisateur de percevoir autrement la ville, de la vivre et la redécouvrir par le son.

Urban sound object (2008)